FUIR OU AGIR?

En savoir plus:

Prendre part aux projets

Des ressources pour créer votre concertation

S’ORGANISER POUR LA TRANSITION

La transition écologique du Grand Genève est une réalité qui s’observe, se concrétise et se vit au quotidien grâce à des acteurs engagés à tous les échelons. Intégrer les citoyen.ne.s, et être attentif aux modes de participation ou d’activation qu’il.elle.s favorisent, permet de fédérer les forces créatives dans un élan collectif en mesure de faire face aux enjeux.

Diversité, humilité, sobriété et solidarité sont les réponses positives qu’apporte Nicolas Hulot aux questions légitimes sur la nécessaire transition écologique qui nous attend. Pour y arriver, “il faut repenser les villes” et opérer “une révolution des esprits”!

La participation des habitant.e.s est essentielle pour la transition

Face au temps long et à la complexité des projets, comment mobiliser les habitant.e.s et les assurer de l’importance du rôle qu’ils ont à jouer? Ce n’est que par l’écoute et le dialogue en amont, ainsi que le maintien d’un rôle actif des habitant∙e∙s et des acteurs∙rice∙s locaux tout au long du processus que ces projets pourront atteindre leurs objectifs et emporter l’adhésion du public.

Cette dynamique inédite a véritablement fait émerger des propositions concrètes et novatrices pour une fabrique participative de la ville.

DECOUVRIR UNE COMMUNE EN TRANSITION

S’inspirant du modèle des Villes en transition, le Grand-Saconnex s’inscrit dans une approche novatrice à la hauteur des enjeux écologiques et énergétiques actuels. Une vision qui pourrait bien servir de référence et faire des émules dans l’ensemble du Grand-Genève.

Le réseau des villes en transition, qu’est-ce que c’est? C’est un mouvement social qui rassemble des groupes animant une initiative de transition dans leur commune, c’est-à-dire un processus impliquant la communauté dans son ensemble et visant à assurer la résilience de la ville face au double défi que représentent l’épuisement des ressources pétrolières et le dérèglement climatique. La notion de résilience est absolument centrale dans la réflexion du mouvement ; Rob Hopkins, cofondateur du mouvement des Villes en transition était l’invité des Rencontres du développement et souligne en effet qu’”à bien des égards, l’idée de résilience est un concept plus utile que l’idée de durabilité.”

. . . ça s’est passé dans explore!

Elles font le territoire

A Genève, la transition durable du territoire est déjà une réalité. Elle s’organise et se concrétise grâce à une effervescence d’initiatives qui mêlent des acteurs compétents à tous les stades du processus de transformation (imagination, création et mise en œuvre). Découvrez dans cette vidéo trois actrices locales de cette révolution durable.

Sous quelle forme se réunir quand on veut faire ensemble?

Des espaces simples, flexibles, mobiles et disponibles dans le temps sont la formule la plus efficace pour une concertation idéale!

la transition écologique devient le centre des préoccupations de l’aménagement du territoire

“Nous devons construire un imaginaire du futur suffisamment convaincant, solide et multicolore pour que la population accepte de renoncer à certains « acquis »”. Cette intervention du directeur de la Fondation Braillard Architectes lors de la Consultation Grand Genève initiée en collaboration avec l’Office de l’urbanisme, nous éclaire sur l’enjeu fondamental en matière de d’urgence climatique.

Dès lors, comment doit-on et peut-on repenser le Grand Genève? La nécessaire décarbonisation de l’espace urbain devra manifestement guider le développement de notre territoire à l’avenir. Outre la prise de conscience de l’impasse alarmante dans laquelle notre modèle de développement actuel nous mène, un retour aux fondamentaux (la nature, la valeur de la relation humaine, du sol et du travail) ainsi qu’une réflexion autour des notions de collectif et de partage, de revalorisation de la filière bois sont autant de pistes évoquées. Un propos qui reste optimiste mais réaliste. A lire de toute urgence!