EXPLORE A L’USINE PARKER

En savoir plus:

Découvrir tous les évènements EXPLORE

Découvrir des enjeux

Expert.e.s et habitant.e.s réuni.e.s de manière inédite

Avec la transition écologique comme enjeu central, le festival de la ville de demain organisé à l’Usine Parker en 2019 a réuni des urbanistes, des architectes, des philosophes, des musicien.ne.s, des écrivain.e.s et des artistes afin de réfléchir collectivement à notre manière de faire la ville, de la transformer et de se l’approprier.

5 jours
15 tables-rondes
2’500 participant.e.s
3 concerts
18 partenaires

Un format multi-facettes très attractif pour le public et les intervenants

Lors de la soirée d’ouverture, l’architecte suisse Philippe Rahm et la directrice du CCCB ont salué l’importance d’EXPLORE. Les participants ont aussi pu profiter de la présence de personnalités comme Nicolas Hulot et Audrey Pulvar, Iva Cukic (urbaniste serbe) ou encore le Mexicain Alain Pescador. Un dialogue autour de l’Anthropocène, notion parfois complexe, a mis en lumière à quel point les villes étaient au cœur de ses enjeux.

Voilà pour ne citer que quelques exemples de la richesse de l’événement. Vous pouvez retrouver l’ensemble de la programmation ici.

Concerts et musiciens à l’honneur

Comme tout festival, artistes et concerts furent également au programme. 

Ainsi, et en partenariat avec Antigel, le public d’EXPLORE a eu la chance de pouvoir écouter Cyril Cyril, et découvrir en avant-première le tout nouveau projet du musicien Chassol: Ludi. Combinant musique et documentaires urbains, Chassol propose ici un film musical composé d’images de Paris et de Tokyo. Engagés, les deux Cyril revendiquent quant à eux des textes politisés à l’image de la jeune génération : “Les jeunes descendent à nouveau dans la rue, pour la grève des femmes, pour Black Lives Matter, pour le climat”

Citoyen.ne.s de demain, quelle ville vous fait rêver ?

Le jeune public n’était pas en reste. Grâce à deux ateliers interactifs et ludiques, les enfants ont pu participer et s’amuser à imaginer leur ville pendant tout un après-midi qui leur était consacré. L’enjeu n’est pas anodin : ce sont eux les futur.e.s habitant.e.s des villes que nous construisons aujourd’hui ! Les initiatives se multiplient ainsi pour sensibiliser les plus jeunes aux principes d’urbanisme, mais aussi pour valoriser leurs idées et ainsi renforcer leur attachement à la ville.

Parents et enfants, ces sites sont faits pour vous: Chantier ouvert et Maison de la créativité.

Une leçon de démocratie en direct

Architecte de renom et lauréat du Grand Prix de l’urbanisme 2019, Patrick Bouchain n’a pas failli à sa réputation iconoclaste en bousculant les codes lors du dialogue auquel il était convié sur le thème de l’urbanisme démocratique aux côtés de l’architecte et urbaniste Itziar Gonzales Viros. Après un atelier de préparation organisé par le 3dd entre M. Bouchain et de nombreux acteurs locaux autour des enjeux d’une participation réussie, c’est à l’usine Parker que l’urbaniste a innové. Proposant une autre expérience, Patrick Bouchain et sa consœur espagnole se sont retrouvés au beau milieu du public, dans un espace de parole improvisé et sans micro auquel chacun.e a pu participer de manière libre… et démocratique. Les deux intervenants ont ainsi échangé sur leurs expériences et propositions respectives, allant de la mise en place d’un parlement citoyen à Barcelone par Mme Gonzalez, à la multiplication de structures représentatives de la société civile souhaitée par M. Bouchain. Interactif et ouvert à l’intervention de tou.te.s, ce moment a incarné le thème de la soirée de la plus belle des manières pour une expérience collaborative mémorable !

Grand Genève : un exercice critique à l’écoute de la “périphérie”

Sous l’égide de l’architecte et urbaniste barcelonaise Itziar Gonzalez Viros, une quinzaine de personnes issues de divers pôles géographiques du Grand Genève se sont attelées à analyser, critiquer et déconstruire l’image de la région transfrontalière telle que promue par les collectivités publiques, afin d’en proposer une vision complémentaire. Cet atelier a pris la forme de travaux pratiques en s’appuyant sur trois supports de communication (flyer, carte officielle et clip de promotion) diffusés par les autorités publiques. Procédant en deux temps, l’analyse du support existant puis la proposition d’une alternative telle que vue et vécue par les participants, ce travail a permis de faire émerger des visions différentes du Grand Genève en fonction de l’acteur.rice, de l’usager.ère et de l’habitant.e qui s’exprime. De quoi nourrir et alimenter collectivement la réflexion des (grand.e.s) Genevois.e.s.

L’Usine Parker : un lieu symbolique à l’image de l’événement

Fruit de nombreux aménagements et d’une capacité à se réinventer au fil du temps, les locaux de l’usine Parker incarnent parfaitement l’esprit du Festival EXPLORE. L’ancienne usine fait partie de l’histoire industrielle genevoise. Construit en 1912 pour fabriquer des dynamos de vélos, le bâtiment est ensuite passé entre plusieurs mains avant d’être acquis en 1997 par le géant américain Parker Hannifin. Après une cessation d’activité définitive en 2017, l’espace est racheté par une société immobilière privée et les locaux loués temporairement à plusieurs organisations. Démarrent alors une multitude de projets culturels, artistiques et sociaux: la coopérative Ressources Urbaines, un atelier de menuiserie pour jeunes femmes en réinsertion ou encore une friperie. Sans oublier le Forum Grosselin qui a fait de l’usine Parker son lieu de réunion et de participation citoyenne pour réfléchir à l’avenir du secteur. C’est de là qu’a notamment émané le projet de la coopérative RECIT reçu dans EXPLORE en 2020